Archives de catégorie : "Arts vivants"

Après l’écriture, voici les premières images du court-métrage DEVANT NOUS LES ARBRES que je réalise avec les productions ABELLOUEST pour la construction de la maquette. Et cela commence à KERAN avec notamment le botaniste Nicolas Ramont pour ces premières images de cellules végétales au microscope. C’est le début de quelque chose, quelque chose de tout petit !

« J’ai nommé mon alter « Alibee ». Alibee c’est mon nom de scène pour le waacking et les réseaux sociaux, c’est une autre version d’Alison. Une version plus confiante, plus rayonnante, plus extravagante. Quand commence Alibee ? Où s’arrête Alibee ? Où est Alison derrière tout ça ? Cette performance explore ces questionnements en utilisant l’esthétique et la gestuelle du Waacking. C’est à propos de créer un corps dansant en permanente mutation/évolution autant à l’extérieur, qu’à l’intérieur. » Alison Allard https://vimeo.com/819291855?share=copy Et pour faciliter la diffusion sur les réseaux sociaux, une version est réalisée pour Instagram en format 9/16 ! https://vimeo.com/832160769?share=copy

Voici le neuvième solo de la série des Solos du Collectif 7.8.3, avec la proposition de Marie filmée à la tombée de la nuit sur le site d’Abbaretz entre terre et eau.

Jeudi 11 Mai, Aëla Labbé et Stéphane Imbert nous proposaient une performance au Musée d’Arts de Nantes, dans le cadre de l’exposition Hypersensible. [SLO] est une danse intime, délicate et ralentie, comme un hommage à l’instant présent et au plaisir du peu.

La Compagnie Lucane – Aëla Labbé et Stéphane Imbert – invitent deux photographes pour une exposition – performance au SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS. Mathilde Guiho retraverse un solo écrit l’année passée : « Du vent dans les veines ». Quentin Yvelin se prête à la danse : « Le souffle court (et les larmes se taisent). Une proposition très émouvante qui convoque la présence, des danseurs et des danseuses mais aussi celle du public, en questionnant la place des spectateurs dans cette image mouvante.  https://vimeo.com/821361121?share=copy

Avec le Collectif 7.8.3, soutenu par la Compagnie 29.27 et par le SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS – Matthias Groos et Gaëlle Bouilly – nous avons la chance de participer au projet « Danse en amateur et répertoire » du CND. Catherine Legrand nous transmet la pièce Jours Etranges (1982) en 3 week-ends. Et nous voilà Samedi 28 avril en sortie de résidence à la Médiathèque Hermeland. Merci !

Après la résidence de Mars, la série des solos continue avec Marie, entre le lac et la mine d’Abbaretz, entre l’eau et le sable, accompagné.e.s d’un peu d’argile. Un solo alors que les lumières du jour nous quittent pour laisser apparaitre la danse.

Stéphanie Gaillard et Maxime Herviou étaient en résidence pour la création de leur première pièce : D’ici là. Cette proposition mêle la voix et la danse. Elle est destinée à l’espace public pour être jouée en dehors des plateaux et des salles de spectacles. C’est une pièce populaire, qui aborde le thème universel de la rencontre et convoque les questions de la liberté, du souvenir, d’une réalité ressentie différemment par chacun. Des points de vue se confrontent jusqu’à ne plus savoir si cette rencontre a existé, si cet homme était présent ou imaginé, si elle avait le choix d’être là. Stéphanie et Maxime sont accompagné.e.s par le pianiste et performateur Romain Dubois, qui mêle musiques traditionnelles et contemporaines. « Nous ne…

Lire la suite

Le projet SOLOS est construit à partir de 8 solos des femmes du Collectif 7.8.3. En ayant filmé et monté les images de ces femmes, j’ai eu l’envie de les rassembler pour raconter une histoire unique et de danser pour ressentir dans mon propre corps la résonance de leurs gestuelles. J’étais accompagné par une projection vidéo et par la musique en live de La Sauve, avec la présence d’Alexandre Minaud qui m’a rejoint Jeudi matin. Voici la captation du temps de regard sur la création du Vendredi 24 mars, comme un temps de rencontre et d’échange d’une première étape de travail. https://vimeo.com/811356573

La Compagnie 29.27 présentait Choeur de Cible au CCNN dans le cadre du Festival Trajectoires. Je réalisais alors la captation intégrale à 3 caméras et 2 micros avec l’aide d’Eloi Brignaudy pour un film de 1h10. Voici un extrait de la pièce montée en multicam. Les prochaines dates sont prévues pour la rentrée 2023-2024 !

40/63